La flexion d'un doigt, autre que le pouce, suppose la mobilisation dans le sens palmaire de chaque phalange, c'est dire qu'un doigt doit disposer de trois tendons provenant de régions et de niveaux distincts. 
  

 * Le schéma A illustre la disposition, à priori la plus logique: les trois tendons superposés se termineront chacun sur la base de la phalange correspondante.
Cela implique que le tendon destiné à P3 soit situé en superficie. Or, ce n'est pas le cas, l'origine du muscle dont il est issu - le fléchisseur commun profond - est sous-jacente à celle de son homologue, le fléchisseur commun superficiel.

               

* la correction de cette malposition (B & B' ) fait dévier le tendon issu du FCS dont la terminaison sur la base de P2 se trouverait latéralisée, ce qui entrainerait l'inclinaison de cette phalange lors de sa flexion.

* la terminaison du tendon FCS au centre de la base de P2 nécessite donc son dédoublement, créant une boutonnière, fente à travers laquelle passera le tendon du FCP (Schémas C & C').

 


 

               

fcp1.jpg (13509 bytes)

             Les Fléchisseurs Communs des Doigts

    On entend par doigts les quatre appendices de la main à l'exclusion du pouce, ce dernier étant un organe autrement différencié.
Trois formations musculaires contribuent à la flexion des doigts, en synergie ou isolément.

Les fléchisseurs superficiel & profond proviennent de l'avant-bras, les quatre paires de tendons qui en naissent se terminent sur les deux dernières phalanges des doigts correspondants. Quant à la flexion de la phalange proximale, elle est l’oeuvre des muscles intérosseux, faisant partie de la musculature intrinsèque de la main (qui sera abordée dans un chapitre à part).
   
L’origine du fléchisseur commun profond des doigts couvre une large aire ostéo-fibreuse étendue de la face médiale de cubitus à la membrane interosseuse. Au corps volumineux et trapu succèdent quatre tendons qui s’engagent dans le canal carpien, gagnent la paume de la main et se dirigent chacun vers le doigt qu'il mobilise. Etant situé au contact du squelette digital et pour garder un trajet axial, chaque tendon profond doit passer à travers la boutonnière de son homologue superficiel pour atteindre la base de la phalange distale.


               

fcs1.jpg (11266 bytes)

Le fléchisseur commun superficiel est interposé entre le FCP et la couche des muscles épitrocléens. C’est une volumineuse masse charnue tendue du pli du coude aux P2 des quatre doigts.

Son insertion d’origine se fait par l’intermédiaire de deux lames tendineuses bien distinctes, l’une se confond avec l’origine des épitrochléens, l’autre s’insère sur le bord antérieur du radius, elles sont reliées l’une à l’autre par une arcade fibreuse sous laquelle s’engage le pédicule vasculo-nerveux provenant du bras.

L’épaisse masse musculaire qui en provient se tranforme au tiers distal de l’avant-bras en quatre tendons qui traversent le canal carpien et la paume puis divergent vers les doigts correspondants. Chaque tendon digital se termine sur la base de P2; mais auparavant il se dédouble à la hauteur de P1, formant une boutonnière à travers laquelle s’engagera le tendon du fléchisseur profond annexé à la phalange distale.

fcs2.jpg (21716 bytes)


 

doigt_flex1.jpg (14265 octets)

   

* Vue palmaire: La flexion des phalanges est à la base du mouvement de préhension.
La flexion de P2,
    entrainée par la contraction du FCS, est plus marquée que celle de la phalange distale

 

doigt_flex2.jpg (12225 bytes)

* Doigt de profil: La boutonnière ne semble pas intervenir dans l'entrainement de P3 lors de la flexion de P2.

 


 

Les deux fléchisseurs communs sont représentés sur ces tranches de coupe transversale passant par
le milieu de l'avant-bras et la première rangée du carpe (membre droit)

* Le corps musculaire du FCS constitue la couche intermédiaire de la loge
antérieure de l'avant-bras.
ct-avb03.jpg (27610 octets)
* Les quatre paires de tendons issus des fléxchisseurs se tassent
en deux couches au sein du canal carpien.
Le tendon du long flechisseur du pouce est contre la paroi latérale du canal, séparé du grand palmaire par une expansion ligamentaire.

ct-carpe02.JPG (23973 octets)